orchestremedias

ÓRGÃO DA CASA (2013)
Conception et construction d'un orgue à eau

de Gabriel Mattei et EXYZT

Ce projet a été conçu dans le cadre du projet CASA DO VAPOR mené par AMD, EXYZT et Associação de Moradores da Cova.

Impossible de penser un nouveau lieu de vie collective et participative sans y prévoir une petite place pour la musique. L'Órgão da casa est une invitation à la découverte des sons par le plaisir simple de frapper sur des bouteilles accordées.
Jouez ou simplement écoutez, seul ou en duo quelques notes ou encore quelques rythmes au grès des inspirations.
Sans autre prétention que de vouloir apporter un peu d'éveil musical dans ce lieu en construction, l'Órgão da casa a été conçu, en quelques jours, et laissera pour les mois à venir, une trace sonore, libre et gratuite, bercée par les vents marins de Cova do Vapor.


 > site internet de CASA DO VAPOR

ON SOCIAL METAMORPHOSIS de Luigi Coppola
Composition et direction musicale de la vidéo d'artiste


vidéo, 13:45 min. (2012)


Ce film, conçu pour le projet expositif Enacting Populism in its Mediæscape de Matteo Lucchetti, analyse l’aspect émancipateur des dynamiques populistes, autour de l’idée de la transformation des mythes à l’aune du climat populiste.


On social metamorphosis est né d’une collaboration entre Luigi Coppola et l’économiste et anthropologue belge Paul Jorion. A partir de la section « utopie réaliste » du célébre blog de Paul Jorion, ils ont travaillé sur un texte qui rassemble à la fois les propositions écrites par les internautes, qui ont participé collectivement à cette section, et des textes de Louis Antoine de Saint Just, John Maynard Keynes et Franklin Roosevelt. Luigi Coppola a ensuite mis en scène ce nouveau script sous la forme d’un chœur grec classique, de manière à articuler un parallélisme entre les demandes et les propositions formulées dans le texte et la voix d’un "peuple".
“La révolte peine à trouver la parole” remarque Luigi Coppola, qui suggère le masque comme outil symbolique de fédération et de protestation. Conçus par l’artiste avec des pages de journaux économiques, les masques ouvrent la bouche du peuple. Les visages de la métamorphose sociale ne se cachent pas, ils se reconnaissent au contraire les uns dans les autres : le masque leur procure la puissance de la multitude.


 > voir la vidéo

•DRAPEAU SONORE
Conception et direction d'un évènement musical participatif autour d'un carillon séculaire

Le drapeau sonore de la ré-évolution urbaine flottera dans les oreilles des habitants de la place St Michel et des visiteurs d'Evento 2011

La présence musicale de la place St Michel de Bordeaux passe en partie par les cloches de sa flèche centrale qui rythment les différents moments de la semaine en donnant à entendre des mélodies puisées dans le répertoire culturel régional.

Interface entre l’instrument séculaire et les habitants de la place St Michel, la performance du Gabriel Mattei permettra une appropriation temporaire de l’élément musical et identitaire de ce lieu de vie.
Par une approche progressive de cette partition aux dimensions urbaines, le chef d’orchestre et tous les participants feront entendre leur dialogue sur l’ensemble du quartier.

Nul besoin d’aptitudes particulières pour cette rencontre avec l’instrument de la place St Michel. Alors participer à cette expérience musicale hors normes et rejoignez-nous le 8 octobre 2011 à 18h00 au pied de la flèche St Michel.


photographie : Pierre Planchenault

 

• L'ORCHESTRE 1 1* 1 2 / 1 2 1 1 - 1percu - cordes (21220)

Performance de Gabriel Mattei & Zahra Poonawala
Pièce pour 18 musiciens.
Le 15 septembre 2011 au Ceaac, Strasbourg

L’interprétation de la musique d’orchestre ne fait pas appel qu’à une virtuosité instrumentale individuelle mais également à une communication non verbale entre les musiciens. L’attitude corporelle de chaque musicien, son implication physique dans son interaction avec les membres de l’orchestre et sa détermination à appartenir à ce collectif en action constituent l’essence de la vie interne d’un orchestre.
Notre performance présentée au CEEAC permettait une immersion, pour notre public, dans ce tissu relationnel entre interprètes. Avec trois gestes musicaux simples (relais sonore, dialogue entre 2 groupes et improvisation individuelle), nous avons fait partager l’expérience orchestrale vécus habituellement que par les musiciens.


dossier projet CEAAC





webdesign : Le Bureau collectif